L'autre jour, des copains nous prêtent des vélos. On se passe la pompe d'homme à homme, les explications techniques (genre changement de vitesse) sont réservées à Nicolas...
Résultat, quand Nicolas commence à gonfler les pneus, je lui dis : "touche pas à mon vélo" non mais faut pas déconner.

Le soir, conversation romantique sur l'oreiller

lui : j't'adapterai la selle
moi : j'suis capable de l'faire (l'honneur des femmes du monde entier est en jeu)
lui frustré : je sais mais j'aime bien prendre soin de toi
moi : soupir amoureux puis après tout pourquoi pas

Le lendemain, la vengeance de la châtain clair filasse : je prends les outils ... et merde, mais ça bouge pas d'un poil ce truc, selle de %*£^¤ !

Euh, Nicolas ?!!

Eh eh, l'honneur des filles est intact, c'est pas moi qui suis nulle, ce sont les outils pas adaptés, et qui c'est qui est en train de fouiller dans le placard à foutoir indescriptible à la recherche d'un truc un peu mieux ?!!

Bon, allez, j'admets : il a réussi (malgré le siège enfant, facteur supplémentaire d'emmerdement) et n'a pas oublié de me demander "au fait, t'avais pas dit que tu le ferais ?"