Alors, un conseil pour ceux qui tiennent le blog du racisme ordinaire, du "j'me-mêle-de-tout" ordinaire, du "non-respect de la vie privée" ordinaire, de l'"anti-jeunes" ordinaire, c'est d'être assesseur - dans un quartier chic en tout cas.

Alors, pour la partie "sexisme ordinaire", j'étais déjà au point depuis la dernière fois.
Hier, j'ai eu droit au monsieur qui arrive et qui s'énerve.
"Qu'est-ce que vous avez monsieur ? lui demande, enjouée, la secrétaire de mairie.
- Voir des femmes. ça m'énerve"

Nous étions trois femmes au bureau de vote et je ne lui ai pas demandé pour qui il allait voter...